Plus on découvre, plus on réalise que tout ce que nous pensons est soit complètement faux, manipulé ou une désinformation. Cette condition existe, que l’on parle de chemin spirituel, des mythes de l’histoire, des actualités ou encore des idées qui sont acceptées par le savoir scientifique.

Nous vivons dans une réalité virtuelle de préconceptions, de présomptions, de clichés, de stéréotypes, d’habitudes et de réponses mécaniques.

- Henry See

Au nom de la Vérité

 

Plus nos idées correspondent à la Réalité, à la Vérité,
plus grand est notre contact avec la Vie
.

Ce livre se veut une exploration visant l’éveil de la conscience, l’ouverture à la Réalité, à la Vérité qui pour l’instant nous demeure cachée, dissimulée sous le voile d’un quotidien de divertissements et d’obligations qui file à toute allure. Il est grand temps pour nous tous de déterrer ce bon vieux sentiment « qu’il y a autre chose » à la vie que ce qu’on nous en laisse voir.

Nous vivons dans l’illusion de vivre : nous rêvons éveillés...

Nous nous croyons civilisés dans un monde où les guerres, les dépravations et les intolérances en tout genre fleurissent librement. Nous nous imaginons libres dans un monde de contraintes sociales, morales, financières, physiques et mentales. Cependant, nous nous apparentons beaucoup plus, en réalité, à des automates : réagissant aux événements extérieurs sans apparent contrôle, suivant comme un troupeau de moutons la direction prescrite par nos gouvernements, nos parents et notre patron, nous conformant avec obéissance aux forces de l’ordre et acceptant aveuglément les dogmes médicaux, scientifiques et religieux. Nous plions tel un roseau sous le poids du dieu Argent et de ses complices, les biens matériels, et tout ceci fait tant de bruit que nous n’entendons même plus la faible plainte de notre voix intérieure. Nous sommes aveuglés et assourdis par la publicité qui nous informe sur nos goûts, nos désirs, sur ce dont nous avons « besoin » et, insidieusement, sur la bonne conduite sociale. On pense pour nous. On nous apprend à ridiculiser, dénigrer et à rejeter tout ce qui n’est pas propagande officielle et dogmes établis : médecines alternatives, sciences anciennes, ésotérisme, savoirs occultes, spiritisme, prémonition, phénomènes paranormaux, conspirations, ovnis, etc.

Nous rêvons notre vie comme on nous dit de la rêver : sans questionner

Notre paresse, nos craintes et notre acceptation docile de tout ce qu’on nous sert sur un plateau d’argent permettent aux médias et à l’ »éducation » de nous faire croire que l’exception confirme la règle! Celle-ci infirme la règle, elle abolit le dogme, elle est notre planche de salut vers la Vérité. C’est en nous ouvrant à toutes ces singularités que nous arriverons à percer certains mystères et non en en confirmant la règle selon laquelle ces choses n’existent pas.

La Vérité est la seule enseignante de la Vérité

Sans avoir la prétention de posséder la science infuse ni de voir juste dans chacun des points de vue exposés dans ses articles, ce livre se veut le réceptacle d’aboutissements de plusieurs années de questionnements, de réflexions et de recherches qui semblent valides, justifiables et surtout démontrables.

Plusieurs des propos présentés pourront choquer profondément et/ou sembler complètement absurdes à première vue, il en va de soi. Il ne vous est pas tenu de tout accepter ni de tenir pour acquis ce que vous y trouverez, bien au contraire. Remettez constamment tout en question, évaluez, expérimentez et, surtout, validez par vous-même.

La Vérité n’est rien d’aisé, sa compréhension exige un effort. Le doute en est son outil de prédilection et le discernement son art. La recherche et la découverte de la Vérité exigent la force intérieure et la capacité de changer nos points de vue, aussi ancrés soient-ils, et surtout de corriger nos habitudes mentales, aussi difficile que cela puisse être.

Le chemin qui mène à la Vérité est celui de la connaissance de soi

La connaissance de soi n’est pas la connaissance de nos goûts, de nos opinions ni de nos attributs physiques. C’est l’étude constante et approfondie de notre « machine », de l’automate réactif que nous sommes en réalité. C’est une remise en question complète de la nature humaine qui vise l’abolition de l’ego. Certes, il n’y a absolument rien de confortable au début de cette quête, le confort étant l’une des mécaniques internes qu’il nous est nécessaire de secouer, de déraciner et de déloger afin de nous éveiller, car le sommeil se trouve dans les habitudes mentales, dans la non-conscience réelle de nos actions et de nos pensées répétitives.

Cette situation doit être étudiée de près à la façon des Enseignements Traditionnels. Ses mécanismes et son mode de fonctionnement doivent être disséqués, analysés et compris. Il faut, pour cela, nous autoriser à plonger en nous-mêmes, en toute honnêteté, et refuser les réponses toutes faites, précuites et déjà digérées, qu’on accepte trop rapidement.

Il existe un « gros bon sens » et une façon de penser plus holistique, hors de ce conditionnement et de cet endoctrinement social, qui sont accessibles à tous.

La Vérité n’est pas en nous, ni à l’extérieur de nous : elle passe PAR nous.

Enlevons nos filtres.

 

Par ce livre, mon unique souhait est d’ouvrir le lecteur à certaines vérités qui le mettront plus en phase avec la réalité dans laquelle nous vivons. Bien sûr, j’aurais voulu écrire « le livre de tout » dans lequel rien n’aurait été omis et où « toute la vérité » aurait été consignée de façon claire et accessible. Malheureusement, une telle tâche, soit est impossible, soit peut tenir dans la simple phrase « connais-toi toi-même ». Et encore. Car bien qu’il soit primordial d’explorer notre fonctionnement intérieur afin de corriger nos habitudes mentales inadaptées, de travailler sans relâche à aiguiser notre conscience, il est aussi indispensable de travailler à voir le monde qui nous entoure de la façon la plus objective qui soit. Pour ce faire, il est donc nécessaire de se pencher à la fois sur des sujets bannis, occultés et déformés par la culture officielle, à la fois sur l’étude de la machine humaine elle-même.

Ce livre abordera donc...

Ce livre abordera donc l’idée, ô combien ancienne, d’une humanité en profond sommeil et explorera des sujets tabous et difficiles d’approche étant donné les implications directes qu’ils ont avec la structure même de la réalité dans laquelle l’humanité évolue. Cette double approche n’aura pourtant qu’un seul but : celui d’éveiller ce sentiment qui sommeille au plus profond de chaque être et qui lui chuchote sans cesse qu’il y a autre chose derrière le voile du consensus général.

C’est donc dans cette optique que les différents sujets de ce livre seront traités. Et bien qu’ils puissent sembler enchaînés dans un ordre tout aussi arbitraire que celui dans lequel les feuilles tombent à l’automne, j’ai tenté de créer, le mieux possible, un ordre « organique », c’est-à-dire un ordre qui ne soit pas nécessairement logique, mais qui réponde le plus adéquatement à un parcours initiatique qui permette non seulement de s’ouvrir à de nouvelles possibilités, mais aussi d’acquérir des assises solides sur lesquelles peut s’appuyer une nouvelle compréhension du monde qui nous entoure. Par contre, étant donné que « tous les chemins mènent à la vérité », il vous est tout à fait loisible de parcourir ce livre dans l’ordre qu’il vous plaira.

Faire un tout de ce livre

Bien que les sujets abordés soient hétéroclites et puissent ne sembler avoir aucun lien entre eux, il n’en est rien. Premièrement, ils ont tous un point commun : celui d’exprimer le plus objectivement possible une réalité tangible. Deuxièmement, et bien que ce ne soit pas nécessairement explicité concrètement, chacun des thèmes permettra au lecteur de faire un certain nombre de liens avec soit des questionnements antérieurs, soit des découvertes futures. Et, dernièrement, tous les sujets traités ont aussi ceci de commun : ils affectent, au quotidien, la vie de tous – que cela soit perçu ou non.

C’est donc en ce sens qu’il est important de « faire un tout » de ce livre plutôt que de n’en considérer qu’une partie ou, encore, de considérer ses constituantes comme étant autant de parties éparses – intéressantes ou non – flottant à la dérive sur une mer de connaissances incertaines. Les implications des propos présentés dépassent largement le cadre de la simple philosophie ou du divertissement : elles proposent la nécessité d’une réévaluation profonde et sincère de notre paradigme d’existence présent. Car, contrairement à l’adage populaire stipulant que « ce qu’on ne connaît pas ne nous fait pas de mal », l’ignorance des rouages réels de notre réalité nous met à la merci de ceux-ci.

L’ignorance met en danger, la connaissance protège – Cs

Avant-propos

4 notes, 1 accord

Au nom de la Vérité

 

DE SOI

Le caractère mécanique de la vie

  • Introduction
  • Le jeu de la vie
  • La loi de sept
  • Le ratio d’or
  • Le champ magnétique
  • L’organisation répétitive des participants à la « vie »
  • « Tout ce qui est en haut est comme tout ce qui est en bas »

Et encore...

Le caractère mécanique de l’être humain

Mâyâ : l’illusion

  • Au départ
  • Nos sens
  • La connaissance de soi

Au fait, qui sommes-nous?

  • Apparence de continuité

Cohue mentale et rappel de soi

  • Que nous disent les Enseignements Traditionnels?
  • Le rappel de soi
  • Nous vivons dans l’illusion de vivre : nous rêvons éveillés

Écouter pour soi, parler pour les autres

  • Tant de vaines pensées automatiques
  • Mais il n’y a pas que ce que nous pensons, il y a aussi ce que nous faisons
  • Écouter pour soi, parler pour les autres

 

DE LA SOCIÉTÉ

Le caractère mécanique de l’être humain, prise 2 : un robot, ça se programme!

L’exposé Greenbaum

Cherchez l’humain

L’humanité abriterait deux races bien distinctes

  • Serait-il possible que la race humaine soit, en réalité, fondamentalement scindée en deux?
  • Mais alors, qu’est-ce qu’un humain? Qu’est-ce qui définit l’humanité d’un être?

Penser avec un marteau

Des conspirations? Ben voyons!

La preuve par l’exemple

  • Exemple 1 : Un avion invisible
  • Exemple 2 : Un énorme tombeau
  • Exemple 3 : Un hélicoptère ou un avion?
  • En conclusion

Vouloir refaire le monde

Vers un changement de soi?

 

DE L’UNIVERS

Le ciel nous tombe sur la tête… depuis toujours!

Pluie de météorites, comètes et ballet galactique

L’étonnant phénomène des trous terrestres

  • Dans les machines à creuser des tunnels souterrains?
  • Dans le phénomène ovni?
  • Peut-être est-ce le résultat d’une arme expérimentale?
  • En terminant : un trou extra-terrestre!

Agroglyphes : l’énigmatique tatouage agricole

  • Lorsqu’on nous parle en criant… silencieusement
  • L’aspect géométrique et mathématique
  • Les correspondances : Et si le message n’était pas toujours aussi subtil?

L’ego humain : seul dans l’Univers!

Cydonia : les monuments de Mars

  • Il était une fois…
  • Non, non, ceci ne doit pas exister!
  • Bien plus qu’un simple visage…
  • La connexion terrienne
  • En conclusion

Énigmatiques cratères hexagonaux et pentagonaux

Le bouleversement climatique du système solaire

  • Avertissement concernant les informations qui suivent
  • Bouleversement climatique de la planète ou… du système solaire?

 

DU RESTE

Le Secret et la loi d’attraction : un piège digne du mouvement de désinformation « New Age »

  • Le diable est dans les détails
  • La propagande de la « pensée positive »
  • Mais il n’y a pas que du mauvais

Le Projet de Conscience Globale

  • Historique et fonctionnement
  • Mais mesurer quoi exactement?
  • Qu’en conclure?
  • Qu’en retire-t-on?
  • En conclusion

Le verre d’eau à moitié vide et les potentiels humains

Tout le monde à droite!

Tout est dans la forme

L’illusoire concept de la propriété

  • Insécurité et conflits
  • Posséder, c’est détruire un peu
  • Un concept illusoire et destructeur car incompris

Le miracle de la vie et autres futilités

  • L’abeille et l’orchidée
  • Autres futilités

 

COMPLÉMENTS

Le magicien maléfique

Sommes-nous gouvernés par des psychopathes dangereux?

Treize règles à suivre lorsque nous avons affaire à des psychopathes

 

AJOUTS

L’argent colloïdal

  • Bref historique
  • La magie de l’argent colloïdal
  • Effets secondaires et argyrose
  • La fabrication d’argent colloïdal
  • Où se procurer les pièces et la documentation

J’accepte

Expérience de télékinésie accessible à tous

Pour en connaître davantage

Extraits, à propos l’auteur et modalités de commande…

Visiter le site officiel

 

État du monde, état d’être

 

 

À l’heure actuelle, les signes abondent et il serait difficile de ne pas les voir. L’augmentation rapide du nombre et de la magnitude des tremblements de terre, le décuplement des épisodes de sécheresse causant pertes de récoltes et famines et, à l’inverse, de pluies torrentielles causant inondations et glissements de terrain… Le terme « tsunami » s’est désormais bien ancré dans notre vocabulaire et les températures ne cessent de battre des records tant à la hausse qu’à la baisse, et ce, aux quatre coins du globe… L’accroissement du nombre de tornades à travers le monde, les chutes de neige dans certains pays tropicaux… Bref, l’intensification des bouleversements climatiques en tout genre est au menu et tout indique qu’elle y est pour rester. Ajoutons à la liste le nombre incroyable d’hécatombes animales jonchant la planète dont la cadence ne fait que s’accélérer et nous nous retrouvons face à un phénomène dont l’ampleur et les conséquences donnent froid dans le dos.

Les cycles de l’humanité sont les miroirs des cycles de catastrophes naturelles…

Peut–être avons–nous aussi remarqué, en parallèle, la course effrénée et inarrêtable à la globalisation qui, sous une fausse trame de fond humanitaire, pille sans vergogne tout territoire possédant des ressources naturelles, exploite les humains de tous pays confondus et écarte avec violence et sans remords quiconque s’oppose à son expansion.

Peut–être aussi avons–nous conscience de la marche totalitaire des corps militaires qui foulent la planète entière de leurs bottes ensanglantées. La liste des pays en guerre s’allonge tous les mois et on ne se gêne plus pour nous informer à l’avance du pays qui sera la cible de la prochaine intervention armée. Au nom de la paix, bien entendu. Et comme la paix demande la sécurité – dans une optique orwellienne du moins –, peut–être aussi nous sommes–nous rendu compte de l’augmentation rapide des corps policiers ainsi que du nombre impressionnant de « gardes de sécurité » systématiquement mis en place dans tous les commerces et événements publics. Peut–être avons–nous remarqué aussi avec quelle brutalité et quel manque d’humanité ils agissent, comme si le peuple était désormais l’ennemi.

Ou encore, peut–être sommes–nous atteints, comme un nombre sans cesse croissant d’individus, de troubles anxieux, de dépression ou de troubles sévères de l’humeur. À moins que ce ne soit d’une maladie chronique quelconque de laquelle de plus en plus de gens de notre entourage souffrent. Peut–être le voyons–nous clairement : la grande majorité de la population (tous âges, toutes races et tous sexes confondus) est en piètre état de santé : les cancers, les troubles neurologiques et les intolérances alimentaires se répandent à toute vitesse. Le cartel pharmaceutique de pair avec les instances gouvernementales (main dans la main avec les Monsanto de ce monde), qui décident ce qui est bénéfique ou non pour notre bien–être, semblent avoir gagné beaucoup de terrain en peu de temps et l’état de santé général de l’humanité place celle–ci dans une situation très précaire.

Mais, surtout, peut–être ne somme–nous pas assez nombreux à avoir conscience de tout cela. 

Croire qu’il est possible de travailler sur soi sans devoir affronter les dures réalités du monde dans lequel nous vivons est un leurre. Un leurre abondamment utilisé dans la sphère de ladite « spiritualité ». Le mouvement positiviste avec sa philosophie « thinkpink » exploite à merveille ce leurre. Des énoncés tels que « voir et penser au mal présent dans le monde attire ce mal dans notre vie et lui donne plus de puissance globalement » en est un exemple gracieux. C’est Le Secret version HD avec en prime une bonne dose de culpabilité s’il nous arrive un événement fâcheux!

Il faut comprendre ici que...

Il faut comprendre ici que c’est précisément cette attitude oeillère qui permet « au mal » de se répandre et de prendre de l’ampleur. L’attitude nombriliste et déconnectée du monde qu’offre un nombre grandissant « d’enseignements spirituels » ne vient que valider l’immortelle citation d’Edmund Burke lorsqu’il déclare que « la seule chose nécessaire pour le triomphe du mal est que les gens de bien ne fassent rien ». C’est pourtant le gros bon sens.

Corolairement, dénoncer les injustices du  système, occuper les places publiques en brandissant des pancartes à slogans et signer des pétitions en ligne afin de « changer le monde », tout ceci est voué à l’échec si ces actions ne sont pas  accompagnées par une profonde prise de conscience de notre part de responsabilité dans l’état actuel des choses ainsi que par des changements concrets dans nos agissements quotidiens. S’opposer à l’exploitation manufacturière des enfants dans les pays pauvres tout en continuant de profiter des bas prix faits en Chine, faits aux Philippines et autres est un exemple flagrant de dissonance cognitive. Encore une fois, ce n’est que le gros bon sens. Notre monde intérieur et notre monde extérieur sont très intimement interreliés. À ce point que tenter de les séparer, quoiqu’un tantinet, est illusoire. Rien ne se passe intérieurement sans qu’il n’y ait de répercussions « là-bas » et vice-versa.

 

Réunir l’inséparable

C’est donc en ce sens que ce livre comporte deux sections principales (État du monde etÉtat d’être) afin d’amener le lecteur à réfléchir à la fois à sa propre dimension intérieure et à ses incidences sur le monde extérieur et, inversement, au monde qui l’entoure et aux conséquences que ce dernier implique sur sa propre personne.

Ces sections n’auront pas de coupures nettes autres qu’en titres : les deux dimensions seront constamment abordées de part et d’autre. Disons simplement que c’est l’angle de l’approche initiale qui différera, car parler de notre propension à l’identification ou de la guerre dans le monde revient à parler de la même chose, mais en termes différents.

S’approcher de la vérité, de la réalité objective, tend à clarifier les liens existant entre ce qui peut paraître, de prime abord, des sujets différents et nous rapproche d’une vision plus globale et unifiée de la vie. C’est une façon, à la Zen, de réunir l’inséparable.

INTRODUCTION

Le gros bon sens

  • Le gros bon sens, c’est un peu comme « penser avec un marteau »
  • Oser appeler un chat, un chat
  • Les faits doivent parler par eux-­mêmes
  • Pourquoi « gros » bon sens?

Et encore...

L’iceberg, l’analogie par excellence du réel

 

 

  • Réalité partielle
  • La mécanique de l’iceberg
  • La pointe de l’iceberg
  • Il doit y avoir une explication
  • Conscience et inconscient
  • De l’iceberg à la réalité

État du Monde, État d’Être

  • L’illusion de la séparation
  • Réunir l’inséparable

 

ÉTAT DU MONDE

De la modification génétique

  • Tout va très bien, madame la marquise
  • Bienvenue sur l’Île du docteur Moreau… version HD
  • Les modifications génétiques animales, une pratique marginale?
  • La pointe de la pointe de l’iceberg
  • Où est le gros bon sens dans tout ça?

Un mot sur Big Pharma

  • Le marketing de la peur
  • Le cas des vaccins
  • Médicamenter pour médicamenter : le cas des antidépresseurs

Nucléaire : seulement 200 000 ans

  • Que savons‐nous du nucléaire?
  • L’épée de Damoclès
  • Et si au moins c’était tout

Guerre perpétuelle

  • Guerres à vendre
  • Plus de guerres…
  • Plus de profits
  • En guise de conclusion
  • La statue

État policier

  • Définition
  • L’exemple du mouvement « Occupy »
  • Si vous voyez quelque chose, dites quelque chose
  • Durcissement des peines et armes « non létales »

Notre « ami » Big Brother

  • Bienvenue en 1984
  • En guise de conclusion

Mais je n’ai rien à me reprocher! Hécatombes animales

  • Mais laissons les faits parler d’eux‐mêmes
  • Qu’en disent les médias et les experts?
  • Vers une hypothèse réconciliatrice qui tiendrait la route

Feux célestes

  • Il était une fois…
  • Une randonnée céleste à bord du vaisseau Terre
  • Les faits
  • Que la pointe de l’iceberg
  • Qu’est-ce que la situation mondiale actuelle a à voir avec l’augmentation d’impacts météoritiques sur notre planète?
  • En guide de conclusion

Bilan et réflexion

  • Les cycles de l’humanité sont les miroirs des cycles de catastrophes naturelles…et la Terre en bénéficie sous forme de nettoyage périodique
  • Réflexion

 

ÉTAT D’ÊTRE

L’affairement quotidien

  • Remplir…
  • …le vide…
  • …qui prend toute la place
  • En guise de conclusion

Être ou s’identifier : telle est la question

  • Notre propension à l’identification est sans bornes : elle est constante et en tout
  • Vers une non­‐identification
  • Épidémiologie

Les piédestaux invisibles

  • Experts scientifiques, gourous et maîtres en tout genre
  • Le faux respect
  • La peur et le jeu de la victime
  • Épidémiologie
  • Le remède : la considération interne versus la considération externe
  • En conclusion

Les réalités-consensus

  • Le consensus avec les autres : nous le pensons, donc nous le sommes
  • De consensus en consensus
  • Qu’en faire?

De la nécessité du changement intérieur

  • Le cercle vicieux du mensonge
  • Mais je suis contre la guerre et l’exploitation!
  • Alors, pourquoi se changer?

 

COMPLÉMENTS

Tout va très bien, madame la marquise

Dissonance cognitive

Novlangue

Les années lumières médiatiques

Le rêve de la planète

La première initiation

 

POLITIQUE D’UTILISATION ÉQUITABLE

Pour en connaître davantage

Extraits, à propos l’auteur et modalités de commande…

Visiter le site officiel

La vérité existe. On n’invente que le mensonge.

- Georges Braque

Contact :

.

Stéphane Matte Éditeur

Stanbridge East, Québec, Canada

info@stephane-matte-editeur.com

579.433.8584

facebook-hand-drawn-64